Conseil municipal d’installation

Ce mercredi 27 mai 2020 à 19h se tiendra le conseil municipal d’installation des conseillers que vous avez élus le 15 mars. Il se déroulera au gymnase Maurice Baquet afin de permettre une distanciation physique.
Bien que se déroulant à huis clos, nous vous invitons chaleureusement à assister à sa retransmission en live sur le site de la ville.

https://www.pantin.fr/mairie-de-pantin/conseil-municipal/prochain-conseil-municipal

Pour un approvisionnement alimentaire accessible, sécurisé et équitable

Pas encore investis mais mobilisés, vos 10 élus, avec le soutien sans faille du groupe EELV Pantin, se mobilisent afin de répondre aux réalités sociales pantinoises, encore plus criantes en cette période de confinement. Dans la continuité de nos engagements citoyens, nous avons axé nos efforts, dans un premier temps, vers un approvisionnement alimentaire accessible à tous et à toutes, sécurisé, à fort impact social et solidaire. 

Nous plaidons toutes les semaines auprès du préfet de Seine-Saint-Denis pour l’autorisation d’au moins un marché alimentaire de plein air à Pantin, dans des conditions sanitaires strictes, comme cela avait été réalisé, avant l’interdiction nationale, de manière très efficace par les services de la ville de Pantin. Voir communiqué de presse

La suppression des marchés rend difficile le quotidien des familles les plus modestes dont souvent les revenus ont diminué (arrêt d’activité, chômage partiel), et n’ont plus le choix sur les prix, avec un accès uniquement à la grande distribution, dont les prix ont augmenté.

Nous soutenons activement et concrètement les initiatives pour un approvisionnement alimentaire alternatif aux grandes chaînes de distribution:


“En appui de la Butinerie et du Marché sur L’eau, nous avons participé ce jeudi à une première distribution de panier de fruits et légumes, issus des productions de nos agriculteurs franciliens qui souffrent de l’arrêt brutal de leurs canaux de distribution habituels.C’est donc près de 200 paniers qui ont pu être préparés en amont et vendus aux pantinois.es dans deux points de distribution : la maison de quartier des courtilières et sur le parking du restaurant le Relai. Manger mieux, local et moins cher, c’est donc possible, et accessible à tous.”

Nous félicitons tous les acteurs qui se sont engagés dans cette réussite qui aura lieu tous les jeudis pendant le confinement.

Nous appelons chacun à veiller sur ses voisins, ses proches, ses amis… C’est en nous serrant les coudes que nous pourrons traverser cette période et on l’espère, en sortir grandis par une redécouverte du local et un respect de notre planète.

Soyons tous les acteurs de notre quotidien !

Le groupe local EELV

COMMUNIQUE

A crise inédite – soyons des consom’acteurs…

Puisque : “Nous sommes en guerre, ne nous trompons pas de champs de bataille”. 

Face à la situation sanitaire mondiale sans précédent, le gouvernement a renforcé les mesures de confinement, au travers du décret n° 2020-293. Les écologistes de Pantin soutiennent ces mesures exceptionnelles et nécessaires à la protection de toutes et tous. En revanche, nous nous élevons contre les mesures aggravant les discriminations sociales et économiques et condamnons l’interdiction brutale des marchés ouverts, sans une réorganisation des circuits de ravitaillement. Ces mesures sont inéquitables, disproportionnées, manquant de bon sens et inadaptées aux spécificités de notre territoire.

Inéquitable car cette décision prise sans concertation par le gouvernement, aura des conséquences économiques et sanitaires dramatiques pour les pantinois.e.s. Favoriser le modèle économique de la grande distribution, qui devient alors le seul relai d’approvisionnement sans prendre de mesure de régulation engendrera une flambée des prix des produits de première nécessité. Les pantinois.es les plus modestes n’accèderont plus à une alimentation saine et abordable si ils/elles ne peuvent se rendre dans un supermarché.

Disproportionnée car rien ne prouve que le Covid-19 se propage moins dans les grandes surfaces ou que les mesures barrières et d’hygiène y soient mieux respectées. 

En outre, une telle mesure ne favorise en rien la résilience de notre territoire en terme de sécurité alimentaire. Aujourd’hui, plus que jamais, il convient de soutenir les agriculteurs fournisseurs de nos AMAPs et de solidifier notre tissu social et solidaire.  A l’instar du Marché sur l’Eau, des alternatives plus écologiques, plus responsables et plus solidaires existent et ont continué d’opérer jusqu’alors, dans le respect des gestes barrières et de la distanciation sociale, permettant ainsi un accès à une alimentation saine et abordable à un plus grand nombre.

Nadia Azoug, élue écologiste à la mairie de Pantin s’insurge et s’interroge : « Alors que le gouvernement nous appelle toutes et tous à faire preuve de résilience, de solidarité, d’entre-aide, de « faire-bloc », d’aller aider les agriculteurs dans les champs : Allons-nous demander aux paysan.e.s de détruire leurs récoltes ou de la vendre à un moindre prix aux centrales d’achats, celles des supermarchés qui s’assurent, déjà, des bénéfices accrus ? Allons-nous demander aux marchands forains, des étals de nos marchés, nos fidèles présents pour certains depuis plus de 15 ans de renoncer à leur métier en situation de crise au risque de mettre la clef sous la porte. Encore une fois, l’Exécutif se contredit et met en péril les réseaux vitaux de nos territoires. » 

Nous demandons à la préfecture de la Seine-Saint-Denis et à l’Etat de maintenir au moins un marché alimentaire à Pantin et de permettre que nous nous organisions collectivement et d’accompagner le développement de nouveaux circuits solidaires afin de soutenir nos agriculteurs franciliens – dont la production risque de se perdre – et d’aider les plus fragiles, protégeons-nous en limitant nos déplacement non essentiels.

Covid-19

Dans le contexte de crise sanitaire sans précédent que nous connaissons aujourd’hui, l’état a décidé de reporter au plus tôt, à mi-mai, l’installation des conseils municipaux issus du premier tour de l’élection du dimanche 15/03. L’équipe sortante reste donc en place pour gérer avec responsabilité et sérieux la crise que nous traversons. Nous ne rentrerons donc en fonction qu’à l’issue de la crise sanitaire que nous traversons collectivement.

Nous saluons cette décision de report qui permet la protection, la sécurité, et le respect de la santé de chacun.e. Comme toutes et tous, nous restons confiné.e.s afin de participer à la limitation de la propagation du virus Covid-19.

Nous appelons chaque pantinois.e.s à la responsabilité et au respect des consignes sanitaires données afin de limiter au maximum la mise en danger des plus fragiles d’entre nous.

Nous faisons confiance et remercions chaleureusement les services de la ville de Pantin qui assurent une continuité des activités indispensables à la vie confinée que nous connaissons. Merci tout particulièrement à tous les personnels de santé qui se mobilisent dans des conditions souvent difficiles et merci aux personnels des crèches et des écoles mobilisés pour l’accueil spécifique d’enfants.

Dans ce contexte, nous vous invitons à participer aux applaudissements de 20h à vos fenêtres et balcons pour saluer toutes les personnes qui sont mobilisées pour nous tous, pour nos vies.

Soyons au rendez-vous des solidarités actives qui se retissent à l’échelle des immeubles, relayons les informations utiles aux personnes ne disposant pas d’accès aux outils numériques, relayons les besoins de chacun.e pour commencer à construire une société de solidarité et résiliente.

Plus que jamais, cette crise nous montre nos fragilités individuelles et collectives, la nécessité d’engager une transition écologique, sociale et solidaire pour assurer demain une qualité de vie à tou.te.s les Pantinois.es. 
Promis ! On compte sur vous pour se retrouver au mieux, en pleine forme avec toutes nos énergies.

Salim DIDANE

Salim Didane, 48 ans,
cadre associatif,
Europe Ecologie Les Verts,
activiste de l’écologie et de l’égalité

Je me définis comme un activiste de l’écologie et de l’égalité. Au début des années 90, j’ai fondé une association pour l’insertion de jeunes et ai développé des actions de remobilisation professionnelle autour de projets collectifs.
Sensible aux enjeux du maintien d’une agriculture équitable et respectueuse de l’environnement, j’ai organisé des collectes de fonds pour soutenir l’action des faucheurs volontaires en lien avec la confédération paysanne.
Dès 2003, je participais à la création et au développement de la première association pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP) à Pantin et contribuais à la structuration du réseau régional des AMAP.

Militant de l’éducation pour tous, je participe activement à des actions de mobilisation citoyenne comme le dépôt de plainte de 150 parents contre le ministre de l’éducation nationale Luc Chatel au tribunal administratif il y a quelques années. J’ai participé à la création du Collectif des parents d’élèves de Seine Saint Denis qui élabore, avec les parents, dans l’ensemble des villes de Seine Saint Denis, une plateforme de propositions « 10 ambitions pour une école de la réussite en Seine Saint Denis ». Cette plateforme a été présentée au Sénat puis au ministre de l’éducation Vincent Peillon pour améliorer le quotidien des enfants et des enseignants.

Par ailleurs, je me suis investit dans la concertation sur la création du futur écoquartier de la gare de Pantin. Intéressé par la dynamique de concertation initiée par Aline Archimbaud, élue EELV de l’époque, j’ai alors rejoins EELV. Ensuite, j’ai participé à la création de l’association Ecopan, association pour l’écoquartier de la gare, qui se mobilise pour une veille citoyenne sur la réalisation du futur écoquartier en cohérence avec la concertation et pour l’amélioration du cadre de vie aux 4 chemins, contre les dépôts sauvages d’ordures, notamment à travers la création d’usages temporaires pour les espaces en friche, comme par exemple la création du square éphémère rue Denis Papin. Depuis 2012, j’anime le groupe local Europe Ecologie Les Verts.

Rencontre avec Damien Carême

Vendredi soir, nous étions avec Damien Carême qui nous apporte son soutien Pour Pantin avec @BKPourPantin

Pour ceux qui ne l’ont pas écouté, son interview très inspirante pour le podcast Présages. A écouter pour voir l’écologie politique à l’œuvre !

Damien Carême est député européen depuis peu, et fut maire de la ville de Grande Synthe, près de Calais, entre 2001 et 2019.

Il a fait de cette commune de vingt-quatre mille habitants une référence de ville en transition, en mettant en œuvre une politique plaçant l’amélioration des conditions de vie des habitants au cœur des préoccupations. Reflétant en version condensée l’ensemble des crises actuelles, avec sa désindustrialisation, son taux de chômage élevé, l’afflux de réfugiés, les pollutions dues au port et aux usines, Grande Synthe a pourtant su proposer une réponse écologique et sociale.

A force de courage et d’audace politique, la ville a ainsi mis en place des vergers, des jardins partagés, des cantines bio, des transports gratuits, une mutuelle pour tous, une université populaire, des logements sociaux éco conçus, ou encore, dernièrement, un revenu de base.
Face à l’inaction de l’État, Damien Carême s’est aussi battu pour faire construire un camp de réfugiés aux normes sanitaires dignes.
Et c’est face à même inaction qu’il a lancé une plainte pour inaction climatique début 2019.

Nacime ANIMAR

Nacime Animar,
Administrateur informatique système et réseaux,
21e candidat sur la liste de
la Gauche et l’Ecologie Pour Pantin

Pantinois depuis ma naissance…il y a 36 ans ! J’ai fait toute ma scolarité jusqu’au BAC à Pantin. Et je suis aujourd’hui en charge de l’informatique dans une collectivité territoriale dans le département de la Seine-Saint-Denis en tant qu’administrateur système et réseau. J’habite rue Victor Hugo, marié et deux enfants. Je suis Militant écologiste pour plusieurs raisons : la santé, les produits d’agriculture sains et l’oxygène. Sans elles nos enfants souffriront et ne survivront pas. Et ça, je ne le veux pas. Cordialement Vert

Une place de la Mairie

L’espace dédié aux circulations motorisées devant l’hôtel de ville rend cet endroit peu accueillant pour les cyclistes, les piétons ont du mal à traverser, et tous, nous avons du mal à respirer.
En lien avec la refonte du plan de circulation, nous proposons de réaménager une place qui fasse la part belle aux piétons, pour retrouver un endroit convivial, végétalisé, accueillant devant notre belle mairie, POUR PANTIN