Hommage à Jocelyne Chatron, militante et élue EELV de Pantin

A travers cette tribune, nous voulons vous partager notre tristesse suite à la disparition subite et inattendue, le 16 juin, de notre camarade Jocelyne Chatron, conseillère municipale déléguée à la co-construction et à l’interpellation citoyenne. Il y a tout juste un mois, nous célébrions son début de retraite et la fin heureuse de sa bataille contre le cancer. Jocelyne était de ces gens qui après avoir longuement fait de la politique en dehors des institutions, s’engage pour agir dans les institutions, pour transformer la société d’une autre place, sans renier ses racines, ses attaches citoyennes. 

Son enfance et sa culture grenobloise étaient pour nous une ouverture sur le « faire autrement », une source d’inspiration. Elle découvrait d’un œil curieux, attentif, avec spontanéité et parfois critique, le fonctionnement des organisations politiques, avec sa sensibilité de citoyenne écologiste et son attachement au mouvement écologiste. De son engagement au conseil de quartier, dans des organisations de solidarité, il reste l’image d’une femme qui ne baisse pas les bras, même si c’est difficile, sinueux, que les chemins sont parfois semés d’embuches. 

Au sein de notre équipe municipale, elle était de celles et ceux qui s’indignaient face au campement de la Villette et elle cherchait des solutions, des inspirations d’autres territoires pour trouver des réponses dignes. Elle alla jusqu’à proposer un vœu au conseil municipal, pour réaffirmer la responsabilité de l’Etat mais aussi faire en sorte que chacun sans avoir à se défausser « prenne sa part », tel le colibri. Ses engagements dans le devenir de la restauration de nos enfants, dans le budget participatif, dans tous les espaces où il pourrait être question de la place des habitants, étaient aussi son quotidien de jeune retraitée indignée.

Nous gardons d’elle ses rires, sa joie de vivre et surtout lors de nos séances, ses phrases fétiches : “Je m’interroge…”, “Interrogeons-nous…” 

Aujourd’hui, il nous faut transformer notre tristesse dans une énergie productive, poursuivre nos combats communs pour une écologie sociale et inclusive, probablement la seule manière d’honorer dignement sa mémoire.

Augustin Ignacio-Pinto, Pierric Amella, Mirjam Rudin, Nacime Amimar, Nadia Azoug, Mélina Pelé, Salim Didane, Alice Nicollet.

(Cette tribune des élu·e·s est extraite de Canal, le journal municipal de Pantin, numéro de juillet 2022 – L’ensemble du groupe local se joint à nos élu·e·s pour cette hommage).

Hommage paru dans le journal municipal, Canal, juillet 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :