Nadia AZOUG

Nadia AZOUG, chef de file Europe Ecologie Les verts, conseillère municipale sortante

Nadia, tu es cheffe de file d’Europe Ecologie Les Verts dans la liste conduite par Bertrand Kern, est-ce que tu peux nous dire quelques mots de ton engagement ?
« Faire et construire avec la société », tel est depuis 30 ans le fil rouge de mon parcours et de mes combats au sein de mon militantisme associatif puis de mes responsabilités et mes actions politiques à Pantin et à la région Ile-de-France. « Colibri des villes » qui reconnaît dans les actions du quotidien à échelle humaine les solutions pour initier les changements, j’agis au niveau local comme dans les institutions. A l’heure où l’égalité pour notre démocratie, pour notre Europe traverse une phase critique de repli sur soi, c’est encore et toujours cette utopie d’action qui me fait avancer.

Quel bilan tires-tu des 6 années passées au Conseil Municipal ?
Bien qu’ayant réalisé un mandat dans l’opposition de 2014 à 2020, avec les écologistes nous sommes toujours restés constructifs. Ambassadrice d’EELV Pantin, nous avons porté avec quasiment aucun moyen une mobilisation pour les Sheds (qui ont été préservés), l’insertion de clauses environnementales et sociales dans les marchés publics, un vœux sur l’eau, un vœux pour la Corniche des forts, un de nos rares poumons verts, un soutien à la Mission Locale de La Lyr en difficulté à cause des lois Macron, un soutien aux habitants de la rue Gutenberg, en prise avec des promoteurs peu scrupuleux, et pas que…

Pourquoi Europe Ecologie Les Verts s’unit avec la Gauche rassemblée autour de Bertrand Kern ?
Il y a une urgence à agir ! De 2020 à 2026, l’enjeu est de porter l’ambition d’une ville « plus écolo» en première périphérie toujours plus soucieuse des souffrances sociales et environnementales des plus fragiles ! Les indicateurs sont au rouge : précarité énergétique, bruit en ville, mauvaise qualité de l’air, surplace à la voiture et aux camions, forte pression du béton sur l’espace, etc. L’urgence climatique est là, elle nous impose à un grand virage « écolo » et ça commence par le local.

Du coup tu dirais que le vert est devenu une couleur nécessaire ou à la mode ?
Pour nous l’écologie ce n’est pas une question de couleur qu’on appose sur un tract la veille d’échéances électorales. Même la droite le fait ! En tant qu’écologiste « pour de vrai », depuis 30 ans nous alertons sur les profonds bouleversements du dérèglement climatique. Aujourd’hui, nos alertes d’hier deviennent réalité. Certains partis « s’amusent » avec l’écologie. Agir pour répondre à l’urgence climatique, c’est pour plus de justice, d’égalité et de qualité de vie pour tous ! Le 13ème mois écolo on pense que c’est possible.

Et si tu avais une baguette magique, quel seraient vos 3 premiers coups pour répondre aux urgences écologiques et climatiques à Pantin ?
Mon premier coup de baguette magique ça serait pour plus de nature en ville. Nous devons redonner toute sa place à la nature, arbres, espaces verts, depuis les cours d’école à l’aménagement des rues, pour avoir des ilots de fraicheur pendant les épisodes de canicules qui vont se développer. Mon deuxième coup de baguette magique serait pour une mobilisation pour rénover les bâtiments et lutter contre la précarité énergétique. Mon troisième coup de baguette, serait pour une ville qui inscrive l’urgence écologique et solidaire à toutes les échelles de son action : depuis l’enfance jusqu’aux personnes âgées. C’est le sens du projet que nous porterons avec Bertrand Kern et la Gauche rassemblée dans la liste Pour Pantin !

%d blogueurs aiment cette page :